Dimauro St louis Blues Gaucher - Question diapason

postez ici quelques histoires sur votre guitare, faites nous découvrir votre instrument!

Modérateurs : Benoit de Bretagne, chloé, carlos

Avatar de l’utilisateur
pa_t
Messages : 243
Inscription : lun. 27 déc. 2010, 21:12
Localisation : Zanzibar

Message par pa_t »

groove87 a écrit :merci pour ces précisions.
Par contre plus je regarde les photos et plus je me dis qu'il y a un truc qui cloche sur la bouche. Lorsque la touche a été changé (massacre devrais je dire), je pense qu'une partie des filets de la bouche ont été viré.
des avis?
Difficile à dire sans voir la bête, mais, effectivement, on dirait que la bouche a été agrandie. Ou alors que la filèterie de la bouche est anormalement étroite. Mais à mon humble avis, j'ai plutôt le sentiment que c'est la bouche qui a été agrandie. En tout cas, elle n'est pas vraiment standard pour les modèles Saint-Louis Blues...

En voilà une sur eBay:

Image

Avatar de l’utilisateur
pa_t
Messages : 243
Inscription : lun. 27 déc. 2010, 21:12
Localisation : Zanzibar

Message par pa_t »

groove87 a écrit :Bon il y a du boulot dessus ;)
[…] il faut refaire une touche, refaire le binding autour des éclisses
Petite remarque encore, en passant, à propos de ces instruments en particulier: l'atelier di Mauro a dû avoir, à un moment donné, un problème de colle et/ou de filèterie: en effet, de nombreuses Saint-Louis Blues de cette époque, dont la tienne - et la mienne - ont perdu une bonne partie de leurs filets de caisse (du dos en particulier, me semble-t-il).

Quelque chose à dû changer (technique, colle et/ou matériau des filets) à cette époque, que j'ignore et qu'un luthier pourrait peut-être identifier. En effet, le problème n'existait pas avec les di Mauro plus anciennes, et semble avoir été réglé ensuite pour les instruments plus tardifs. Mais quoi? mystère...

Gadjo_des_Ardennes
Messages : 145
Inscription : mer. 25 nov. 2009, 14:23
Localisation : Ardennes
Contact :

Message par Gadjo_des_Ardennes »

Là, en revanche, en ce qui concerne la feutrine collée sur la tête, contre le sillet:

j'avoue avoir quelques doutes quant à sa fonction véritable:

1) d'abord puisque ce petit bout de feutrine ne touche aucune partie susceptible de vibrer de façon indésirable,

2) ensuite parce qu'aucun autre atelier de lutherie paraît n'avoir repris cette habitude, ce qui aurait pourtant dû être le cas si c'était efficace...
Si tu grattes tes cordes entre le sillet et les mécas, ça sonne, c un fait. Si tu plaques un accord, tu peux entendre ces résonances en bas derrière le chevalet et aussi derrière le sillet, en haut. Cela ne dérange pas trop les luthiers, mais je peux t'affirmer qu'une bonne gratte, ça résonne de partout ! Moins elles sont lourdes, plus elles vibrent, je trouve.
Tu peux même entendre quand tes doigts se posent sur la touche avant de jouer ton accord de pompe.

Quand tu sonorises une guitare manouche, c'est très difficile car y'a des tas d'harmoniques à gérer, des turnaround de fréquences basses et médiums dans la caisse, des cliquetis de médiator amplifiés, etc...

Et les petites feutrines, c'est pas de la déco, ça joue son rôle.
Et on imagine que c'est un coût dans la fabrication, dont les Di Mauro et confrères se seraient bien passé si cela avait pu l'être, non ?
mon trio manouche: www.passlaverdine.com

Avatar de l’utilisateur
pa_t
Messages : 243
Inscription : lun. 27 déc. 2010, 21:12
Localisation : Zanzibar

Guitares Di Mauro - fonction feutrine sillet de tête?

Message par pa_t »

Gadjo_des_Ardennes a écrit : Si tu grattes tes cordes entre le sillet et les mécas, ça sonne, c un fait. Si tu plaques un accord, tu peux entendre ces résonances en bas derrière le chevalet et aussi derrière le sillet, en haut. Cela ne dérange pas trop les luthiers, mais je peux t'affirmer qu'une bonne gratte, ça résonne de partout ! Moins elles sont lourdes, plus elles vibrent, je trouve.
Tu peux même entendre quand tes doigts se posent sur la touche avant de jouer ton accord de pompe.

Quand tu sonorises une guitare manouche, c'est très difficile car y'a des tas d'harmoniques à gérer, des turnaround de fréquences basses et médiums dans la caisse, des cliquetis de médiator amplifiés, etc...

Et les petites feutrines, c'est pas de la déco, ça joue son rôle.
Et on imagine que c'est un coût dans la fabrication, dont les Di Mauro et confrères se seraient bien passé si cela avait pu l'être, non ?
Guitares Di Mauro - fonction du morceau de feutrine du sillet de tête?

hm... Là, je pense qu'il va falloir un expert pour nous départager à propos de la fonction de ce mystérieux morceau de feutrine du sillet de tête :wink: .

En effet, je suis bien d'accord qu'il peut y avoir des harmoniques sympathiques entre le sillet de tête et les mécaniques.

Ceci dit, il y a quand même quelques points qui me chiffonnent; si tu arrives à y trouver des explications rationnelles, je suis prêt à changer d'avis:

1. sur la plupart des di Mauro anciennes, la touche est très épaisse, donc le sillet de tête élevé; or le feutre, lorsqu'il existe, ne dépasse pas 1.5 mm d'épaisseur et ne touche donc pas les cordes. Comment pourrait-il étouffer les harmoniques des cordes sans les toucher? J'aime bien la magie, mais là...

2. comment se fait-il que cette feutrine ne se soit pas trouvée sur toutes les guitares produites par l'atelier di Mauro (dans certains cas, elle a été enlevée (pourquoi, d'ailleurs?), mais dans nombre de cas, elle n'a jamais existé)?

3. comment se fait-il que Joseph di Mauro, sur ses guitares tardives, y ait renoncé? Alors que le coût d'un tel élément est minime (le feutre est un tissu bon marché, la surface est minuscule, l'opération ne prend guère plus d'une minute à effectuer).

4. Comment se fait-il, si le système a une quelconque efficacité, que seul l'atelier di Mauro l'ait utilisé - et encore, pas pour toutes ses guitares? Et que, en France, ni Selmer, ni Busato, ni Favino, ni Castelluccia, ni les luthiers actuels, en France ou ailleurs (et il y a de sacré pointures!), ni les luthiers de guitares folk, ni classiques ou flamenca (ou les luthiers d'autres pays), n'aient songé à adopter le même procédé, ou à en inventer un qui produirait le même effet?

5. Pourquoi en a-t-il aussi mis sur des modèles électriques, alors que la question des harmoniques sympathiques, dans ce cas, ne se pose pas vraiment, a priori?

Bref, je ne sais pas à quoi sert ce bout de feutre, et bien que j'aie rencontré Joseph di Mauro au début des années 80, je n'ai jamais songé à lui poser la question. Il faudrait peut-être demander à sa fille, Dorothée; ou à François Charle, qui l'a également connu. Une chose me paraît, en revanche, certaine, c'est que la fonction d'étouffoir à harmoniques me paraît hautement improbable...

Un spécialiste en lutherie, ou en histoire de l'atelier di Mauro, pourrait-il trancher la question, avant que nous nous envoyions, Gadjo des Ardennes et moi-même, nos témoins respectifs pour un duel, à coups de trussrod, à Paris, à l'aube, 47 rue de la Réunion*?
Merci d'avance. :wink:

* Et pourquoi ce lieu plutôt qu'un autre, hmm?

groove87
Messages : 44
Inscription : dim. 29 août 2010, 15:34

Message par groove87 »

merci de ta réponse.
C'est assez étonnant ces variations de diapasons.
pa_t a écrit :
groove87 a écrit :merci pour ces précisions.
Par contre plus je regarde les photos et plus je me dis qu'il y a un truc qui cloche sur la bouche. Lorsque la touche a été changé (massacre devrais je dire), je pense qu'une partie des filets de la bouche ont été viré.
des avis?
Difficile à dire sans voir la bête, mais, effectivement, on dirait que la bouche a été agrandie. Ou alors que la filèterie de la bouche est anormalement étroite. Mais à mon humble avis, j'ai plutôt le sentiment que c'est la bouche qui a été agrandie. En tout cas, elle n'est pas vraiment standard pour les modèles Saint-Louis Blues...

En voilà une sur eBay:

Image

Avatar de l’utilisateur
pa_t
Messages : 243
Inscription : lun. 27 déc. 2010, 21:12
Localisation : Zanzibar

Message par pa_t »

groove87 a écrit :merci de ta réponse.
C'est assez étonnant ces variations de diapasons.
En effet. La "norme" Selmer est à 670mm. Et, du coup, le modèle à 640 mm que je te signalais, c'est vraiment très court (et inhabituel)!

Ceci dit, pour ta guitare, ça ne change pas grand chose. Tu vas, j'imagine, conserver le diapason d'origine (c'est ce qui me semble le plus logique par rapport au barrage), lequel te sera donné, à 2 ou 3mm près, par la disposition actuelle du sillet de tête et des moustaches qui, à voir les photos, n'ont pas bougé...

Avatar de l’utilisateur
pa_t
Messages : 243
Inscription : lun. 27 déc. 2010, 21:12
Localisation : Zanzibar

Re: feutre vert

Message par pa_t »

Gadjo_des_Ardennes a écrit : Tu colles une petite bande contre la face verticale du sillet, du côté des mécas, pas de la frette "0", hein !
Bande juste assez large pour dépasser d'1 mm derrière les gorges de passage de corde. Ainsi, la feutrine va juste "lécher" cette petite partie frissouillante de corde située entre sillet et mécas
Bande de feutrine: post-scriptum pour Gadjo des Arnennes:

Je viens de relire ton post et de remarquer que tu y parlais de coller cette bande de feutrine verticalement, ce qui, effectivement peut alors, en effleurant les cordes, atténuer les résonances parasites entre le sillet de tête et les mécaniques. Du coup, je vois mieux ce que tu voulais dire.

Ceci dit, cela ne règle en rien la question pour les di Mauro, dont les bandes de feutrine n'étaient pas collées verticalement, mais toujours horizontalement. Et qui, par conséquent, ne touchaient pas les cordes...

Répondre