Leon Russell

un coup de coeur, un ami... n'hésitez pas à nous faire part de bons talents...

Modérateurs : Benoit de Bretagne, chloé

Avatar de l’utilisateur
bukka blake
Messages : 626
Inscription : sam. 20 oct. 2007, 17:15
Localisation : Varennes sur Seine

Leon Russell

Message par bukka blake »

C'est toujours relativement indélicat d'ouvrir une rubrique sur quelqu'un, alors qu'il vient de mourir... Eh oui, c'est ma faute, ma très grande faute... Leon Russell fait partie de ma vie depuis tellement longtemps, mais était si effacé (et pourtant quel style !) que les types de mon espèce ne devaient pas ressentir le besoin d'en dire du bien... C'est la vie, si pleine d'ingratitude toute relative...

J'ai cherché à le connaître quand j'ai su qu'il a fricoté - très jeune - avec JJ Cale... J'ai ce DVD depuis au moins 10 ans et ce fut une merveille de le regarder, c'en est toujours de le revoir...

https://www.youtube.com/watch?v=IaHxPi9dM7o" onclick="window.open(this.href);return false;

L'intro de After Midnight... Pfff

Il y a quelques années, ayant eu une compil hors commerce de Delta Swamp Music https://www.amazon.fr/Delta-Swamp-Rock- ... B004RPQSC8" onclick="window.open(this.href);return false; j'ai découvert ce morceau magique du père Leon :

https://www.youtube.com/watch?v=XyOnK-L19TM" onclick="window.open(this.href);return false;

Et puis, depuis que j'ai appris sa mort, j'ai regardé le web et je suis tombé sur ce concert absolument extraordinaire, je pèse mes mots, le son (sauf la ronflette) l'image, les morceaux, les interprètes... Avoir 20 ans dans les 70's pffff...

https://www.youtube.com/watch?v=4bwMqliLXZQ" onclick="window.open(this.href);return false;

Leon Russell, chapeau pour tout ce que vous avez fait !

Remi Preuller
Messages : 1861
Inscription : lun. 08 août 2011, 10:03
Localisation : Paris

Re: Leon Russell

Message par Remi Preuller »

Et aussi, on ne le dit jamais : arrangeur des cuivres sur le "Let It Bleed" des Rolling Stones 8)
C'est à ce moment là que je l'ai découvert pour ma part (1969 donc !) en même temps que Byron Berline...
Mais je n'ai pas de mérite puisque, justement, j'avais 20 ans en 1970 :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
bukka blake
Messages : 626
Inscription : sam. 20 oct. 2007, 17:15
Localisation : Varennes sur Seine

Re: Leon Russell

Message par bukka blake »

Punaise, t'es vieux ! :shock: :lol:

En même temps, quelle chance d'avoir pu vivre cette époque, enfin j'imagine...

Remi Preuller
Messages : 1861
Inscription : lun. 08 août 2011, 10:03
Localisation : Paris

Re: Leon Russell

Message par Remi Preuller »

bukka blake a écrit :Punaise, t'es vieux ! :shock: :lol:
Oui ! Mais je ne regrette rien ! 8)
En même temps, quelle chance d'avoir pu vivre cette époque, enfin j'imagine...
En effet ! Si on ne les a pas vécues, on a du mal à imaginer ce que furent ces années de l'après 68, années de luttes encore et de foisonnement d'idées, de formes, d'expériences.
C'était le décloisonnement effrené des disciplines (universitaires, artistiques), le grand mélange créatif, un souffle de liberté sur tous les plans !
A titre personnel, ce fut aussi l'expérience de la vidéo légère au services des combats antinucléaires, de l'anti-télé, des minorités sexuelles et des grandes grèves...
Et enfin, last but not least, n'oublions pas aussi que ça correspond à la courte "fenêtre de tir" entre la démocratisation de la pilule et l'arrivée du SIDA :twisted: : les 70's furent aussi une vaste partouze :lol: :lol: :lol:

Avatar de l’utilisateur
bukka blake
Messages : 626
Inscription : sam. 20 oct. 2007, 17:15
Localisation : Varennes sur Seine

Re: Leon Russell

Message par bukka blake »

Le paradis sur terre ! :D

Remi Preuller
Messages : 1861
Inscription : lun. 08 août 2011, 10:03
Localisation : Paris

Re: Leon Russell

Message par Remi Preuller »

bukka blake a écrit :Le paradis sur terre ! :D
N'exagérons pas : débarquement massif des drogues "douces" puis "dures", comme par hasard tout juste après les événements de 68 (comme si "on" avait délibérément ouvert la porte) :roll: , premier choc pétrolier, début de la croissance du chômage, inflation galopante à 2 chiffres, promoteurs immobiliers en folie et destruction des quartiers populaires parisiens... Ça n'était pas non plus le pays des Bisounours ;)

Répondre